[vc_row el_position= »first »] [vc_column] [vc_toggle title= »Comment faire cuire ma pâte ? » open= »false » el_position= »first »]

En fait cette pâte est cuite avant utilisation et après il suffit de laisser sécher le modelage à l’air libre.

Voir « cuisson de la pâte au mo ou à la casserole».

[/vc_toggle] [vc_toggle title= »Comment colorer la pâte ? » open= »false »]

Voir « coloration de la pâte »

[/vc_toggle] [vc_toggle title= »Comment savoir si la pâte est cuite ? » open= »false »]

Dans la casserole ou le récipient MO on doit avoir un peu de pâte encore crue, c’est pourquoi il faut bien malaxer le tout pour  obtenir une pâte non collante et homogène.

[/vc_toggle] [vc_toggle title= »Quoi faire avec une pâte trop cuite ou pas assez cuite ? » open= »false »]

Pas de panique, une pâte pas assez cuite (collante, avec laquelle on ne peut pas travailler) peut sans problème être recuite quelques secondes au MO et remalaxée. Inversement, une pâte trop cuite n’est pas perdue. Il suffit de refaire une  pâte pas assez cuite cette fois et de mélanger les deux préparations de façon bien homogène.

La pâte peut semblée bien cuite quand on la prépare et quelques jours plus tard elle s’est ramollie, il suffit donc de la recuire juste quelques secondes au MO et de la malaxer à nouveau avant de l’utiliser.

[/vc_toggle] [vc_toggle title= »Le sujet fini doit-il être vernis et si oui avec quoi et quand ? » open= »false »]

On peut laisser le sujet tel quel mais le fait de passer une couche de vernis le protège même de l’eau pour un objet qu’on doit régulièrement nettoyer par exemple.

J’utilise le plus souvent un vernis mat en bombe mais un brillant est possible selon le résultat souhaité. On peut passer plusieurs couches pour bien imperméabiliser.

[/vc_toggle] [vc_toggle title= »Quelle colle utiliser pour assembler les « pièces » entre elles ? » open= »false »]

Et bien tout simplement la même colle que celle utilisée pour fabriquer la PAM.

[/vc_toggle] [vc_toggle title= »Pourquoi ma pâte se dessèche pendant que je patouille ? » open= »false »]

Il faut protéger la PAM pendant que l’on travaille en la mettant sous une boite ou un bol par exemple et il faut essayer de travailler assez vite. Oui je sais c’est facile à dire mais pas toujours à faire ! Sinon quand la pâte a un peu dessécher il faut la malaxer avec des mains légèrement humidifiées

[/vc_toggle] [vc_toggle title= »Pourquoi se fissure-t –elle parfois ? » open= »false »]

Si elle se fissure c’est qu’elle a dû sécher trop vite, au soleil ou près d’un chauffage par exemple ou que vous avez oublié l’huile dans la pâte ou tout simplement des ingrédients de mauvaise qualité (colle).

[/vc_toggle] [vc_toggle title= »Horreur mon œuvre s’est fissurée en séchant, quoi faire ? » open= »false »]

Pas de panique. C’est pour ça que c’est bien de garder un peu de pâte colorée bien à l’abri de l’air quand on a fini un sujet. Si des craquelures apparaissent au bout de quelques jours il faut mouiller légèrement avec un pinceau puis appliquer un peu de pâte (après l’avoir bien ramollie) dans cette fissure et lisser avec le doigt humide. On ne verra plus rien ou presque une fois le sujet bien sec.

[/vc_toggle] [vc_toggle title= »Je veux faire une grosse pièce, comment l’alléger et la faire tenir ? » open= »false » el_position= »last »]

Pour alléger un sujet on peut utiliser des formes en polystyrène ou en boule de ouate et les recouvrir de pâte, ou même une forme en papier alu.
Pour ce qui est de bien tenir, éviter les affaissements ou les torsions par exemple, (je parle en connaissance de cause voir mon badiste il faut bien prendre son temps au niveau du séchage. C’est-à-dire qu’il faut travailler les différentes parties du modelage et les laisser sécher plusieurs heures (voir plusieurs jours selon la taille) avant l’assemblage final.

Il faut utiliser des fibres de rembourrage ou style coton pour « caller » les sujets ou les différentes parties en séchage.

Il faut mieux attendre plus longtemps et ne pas avoir de mauvaise surprise une fois l’assemblage terminé. On peut d’ailleurs commencer plusieurs modelages à la fois, c’est un avantage de la porcelaine froide.

[/vc_toggle] [/vc_column] [/vc_row] [vc_row el_position= »last »] [vc_column] [/vc_column] [/vc_row]